“L’Exil au Temple des étrangers”

91

“L’Exil au Temple des étrangers”

Extrait du  roman “L’Exil au Temple des étrangers” avec une oeuvre

de l’Artiste plasticienne Maha Kchaou Ben Amor.!!!

Entre une solitude et une amourette tu étais là. Ton âme traversa mon âme grise comme une volée de pigeons voyageant entre la Sainte Sophie et la Mosquée bleue

Tous les trains que j’avais pris reflétaient les quais dépeuplés qui ne nous ont pas réunis toi et moi. Je regardais bêtement la porte du wagon, espérant que tu apparusses et je courusse vers toi, t’aider à porter nos souvenirs que tu gardais dans ta main qui tremblait en prenant la mienne

Peut-être on ne se verrait jamais, peut-être si, dans un rêve, une vision ou dans la douleur de l’absence et la présence de l’absent

Quand tu me manquais, j’espérais être une larme dans la mer de tes yeux…une herbe sauvage survivant dans une fissure dans un mur délabré de ta vieille demeure

Que reste-t-il de toi et moi ?…Un livre que j’ai posé sur cette plage, où ils s’étaient pris les mains tremblantes, avant de marcher sur l’eau et s’étaient disparus…leurs familles qui venaient les chercher ont trouvé leurs habits qu’avait usés l’étreinte de leurs âmes…Mon âme était revenue après seule, détrempée, pour poser le livre au même endroit…sur la bouche le reste de son sourire…le sourire s’approchait et s’éloignait lorsque je regardais autour de moi la présence de l’absent

Med Baligh Turki

 

للاطلاع على المزيد من الابداعات الثقافية زر موقع ثقافتنا

التعليقات مغلقة.

felis consectetur commodo venenatis risus. commodo id, non luctus leo. dapibus lectus